Orchestre de Chambre de Lausanne

Biographie

L’Orchestre de Chambre de Lausanne (OCL) n’a cessé de déployer ses ailes pour devenir aujourd’hui l’un des plus demandés d’Europe. La nomination à sa tête en 2015 de Joshua Weilerstein, l’un des jeunes chefs les plus prometteurs de la nouvelle génération, en est la preuve éclatante. De formation Mannheim (soit une quarantaine d’instrumentistes), il embrasse un vaste répertoire qui va des premiers baroques à la création contemporaine.

Très vite convié à l’étranger, l’Orchestre se produit notamment au Théâtre des Champs-Élysées ou aux BBC Proms de Londres. Parmi ses dernières invitations, on citera le Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, le Festival Rostropovitch de Moscou, le Konzerthaus de Vienne et la Philharmonie de Berlin. En 2018-2019, l’OCL s’est produit aux côtés du pianiste Chick Corea au Grand Théâtre du Liceu à Barcelone et a joué au Festival Rostropovitch de Bakou, en Azerbaïdjan. Ses concerts sont rythmés par l’engagement de solistes de premier plan (Clara Haskil, Radu Lupu, Martha Argerich, Arthur Grumiaux, Paul Tortelier, Truls Mørk, Jean-Pierre Rampal, Emmanuel Pahud, etc.) mais aussi des baguettes les plus intéressantes du moment (Günter Wand, Christoph Eschenbach, Paul Hindemith, Ton Koopman, Jeffrey Tate, Bertrand de Billy, etc.).

Les parutions discographiques sont nombreuses, de l’intégrale des opéras de Haydn dans les années soixante-dix et quatre-vingt sous la direction d’Antal Dorati aux concerti de Beethoven avec Christian Zacharias. Consacré à Stravinsky, le premier disque de l’Orchestre sous la direction de Joshua Weilerstein est paru au printemps 2016. Résident de la Salle Métropole, l’OCL est l’hôte régulier de la fosse de l’Opéra de Lausanne et le partenaire privilégié de nombreuses institutions de la région. Il est également un partenaire historique de la RTS, dont il nourrit les programmes depuis l’origine.

Une phalange du rang de l’OCL, c’est aussi une identité forte forgée au fil des ans par un petit nombre de directeurs artistiques : Victor Desarzens (fondateur, 1942-1973), Armin Jordan (1973-1985), Lawrence Foster (1985-1990), Jesús López Cobos (1990-2000), Christian Zacharias (2000-2013) pour arriver en 2015 à Joshua Weilerstein, qui d’emblée déclare son intention de poursuivre l’œuvre de ses prédécesseurs tout en inscrivant l’OCL dans le XXIe siècle, notamment par le biais de programmes audacieux.

Télécharger la biographie

Concerts