Camerata Salzburg

Biographie

« … l’élaboration créatrice et significative de valeurs culturelles pour le grand public ». C’est ainsi que le professeur Bernhard Paumgartner définit en 1952 la « mission » de la CAMERATA. Déjà la dénomination de « CAMERATA », en tant que premier orchestre de chambre de ce nom au monde, en mémoire à la Camerata Fiorentina, une association de musiciens, poètes et philosophes de la Renaissance, qui s’était vouée à l’idéal de la musique selon le modèle antique, jeta les bases de l’orientation profondément humaniste de l’oeuvre de la CAMERATA.

Depuis sa création, la CAMERATA fait partie dans sa ville natale de Salzbourg, en tant qu’orchestre de concert et d’opéra, des ensembles réguliers du Festival de Salzbourg, de la semaine Mozart et a son propre cycle d’abonnement dans la Grande Salle de la Fondation Mozarteum.

La CAMERATA se produit régulièrement dans les centres musicaux d’Europe, de la Konzerthaus de Vienne à la Tonhalle de Zurich, à l’Alte Oper de Francfort, au Teatro Communale Ferrara, au centre de la culture et des congrès de Lucerne et au Théâtre du Prince Régent à Munich en passant par l’Orchestre philharmonique de Cologne et l’Orchestre philharmonique de Paris, elle est présente chaque année comme invitée lors de divers festivals en tant que représentante du style salzbourgeois de Mozart et effectue chaque année au moins une grande tournée outre-mer.

Plus de 60 disques et enregistrements CD, dont plusieurs ont remporté des prix importants, documentent la culture musicale de la Camerata Salzbourg sur six décennies.

Des musiciens tels que Géza Anda, Sándor Végh, Sir Roger Norrington et Schiff András ont marqué la Camerata. Des musiciens remarquables comme Clara Haskil, Dietrich Fischer-Dieskau, Heinz Holliger, Alfred Brendel, Philippe Herreweghe, Franz Welser-Möst, Pinchas Zukerman, Anne-Sophie Mutter, Teodor Currentzis, Matthias Goerne, Hilary Hahn, Ádám Fischer, Fazil Say et Isabelle Faust se sont produits en concert avec la CAMERATA, dont le répertoire de base classique avec le génie local de Salzbourg Mozart et les classiques viennois s’étend jusqu’au romantisme et à la modernité.

Sándor Végh, considéré comme sa plus grande inspiration et son chef d’orchestre de longue date, a posé les bases de la renommée mondiale du son de la CAMERATA, qui s’est orienté sur l’idéal musical du quatuor à cordes, mais va bien au-delà de cela. La demande de Sándor Véghs : « Cherchez en vous, vous aurez quelque chose à dire ! » résonne jusqu’à aujourd’hui et invite la CAMERATA à toujours exposer « l’âme de la musique de chambre » comme l’élément central du son de la CAMERATA dans les œuvres qu’elles proposent en représentation, à les mettre à nu et à y apporter de la vie.

Après la mort de Végh, Sir Roger Norrington a marqué durablement l’orchestre en tant que chef principal. Aujourd’hui, Sir Roger est le chef lauréat de la Camerata. Ses successeurs en tant que chefs de l’orchestre furent le virtuose du violon grec et chef d’orchestre Leonidas Kavakos et de 2011-2016 le chef d’orchestre français Louis Langrée.

Depuis 2016, les musiciens de la CAMERATA ont pris eux-même en main la direction artistique. Chaque musicien se soumet à l’objectif le plus élevé et demeure cependant toujours fidèle en tant qu’individu. Chaque individu est responsable de l’interprétation, du volume, du rythme, des subtilités, du son.
Dirigée par son premier violon Gregory Ahss comme « primus inter pares », la CAMERATA a réussi lors de sa première saison au niveau national et international, en toute liberté musicale et avec autodétermination.

Un signe clair que l’exigence élevée de la CAMERATA pour sa propre activité trouve un accueil enthousiaste auprès du public et de la critique.

Télécharger la biographie

Archives

2018
Samedi 27 janvier 2018

19:30 Eglise de Saanen

Haydn, Mozart, Satie