Le mot du directeur artistique à l’heure du confinement

Cher Renaud, nous vous avons suivi chaque jour sur Instagram où vous nous avez ravis de vos choix musicaux.

Vous êtes également très actifs sur les réseaux sociaux où vous vous exprimez sur des sujets qui vous tiennent à cœur, des causes que vous défendez…

RC
Je joue du violon tous les jours et donc au début du confinement j’ai eu envie de partager ce moment avec le public.
En outre, j’ai considéré que le métier d’artiste étant très compliqué en ce moment, j’ai demandé au ministre de la culture de penser aux plus fragiles.

Nous étions donc tous confinés, qu’est-ce qu’une journée type à la maison pour Renaud Capuçon… ?

RC
Levé, essayer de courir un moment et enregistrer cette séquence qui me prenait environ 1h pour être projetée vers 11h. Je jouais un peu au foot avec mon fils, sortir faire des promenades, travailler sur les programmations de mes festivales. Mais aussi certaines tâches domestiques assez nouvelles pour moi.

Que lisez-vous … ?

RC
Le dernier livre de Joël Dicker que j’ai adoré, la correspondance Camus – Casarès, je viens de commencer une biographie de Karajan. J’ai une pile de livres sur ma table de nuit…

Les podcasts que vous suivez… ?

RC
J’écoute souvent Laurent Gerra qui me fait beaucoup rire, j’écoute également très souvent cette application Magellan (application créée par Mathieu Gallet, ancien président de Radio France), application qui contient beaucoup de Podcast intéressants, lecture de livre, musique etc.

Votre playlist….

RC
Pas vraiment de Playlist mais j’ai quelques œuvres que j’écoute, je reviens toujours à Bach, œuvres chorales ou piano seul. J’écoute aussi beaucoup de Jazz, Norah Jones, Madelaine Peyroux….

La Suisse et Gstaad

Vous êtes très proche de la Suisse, vos activités professionnelles multiples vous y conduisent régulièrement, mais également l’attachement à notre pays nous semble-t-il….?

RC
J’ai découvert la suisse très tôt, donné des concerts très jeunes déjà. Le public est fidèle, et je lui suis fidèle également. Je me sens chez moi et j’y ai beaucoup d’amis.

Il existe de grands festivals en Suisse, Menuhin, Verbier, Lucerne…comment définir notre Festival Les Sommets Musicaux de Gstaad ?

RC
Le Festival des Sommets Musicaux est un écrin de culture, de bonheur, préservé dans les montagnes. C’est un endroit unique au monde où écouter de la musique est très apaisant.
Ce festival à taille humaine permet au public un vrai échange avec les artistes.

Un « acteur » à part entière de notre Festival : le village de Gstaad, ne pensez-vous pas…?

RC
Le village est unique, de petite taille, on croise le public lorsque l’on s’y promène, on peut croiser les artistes sur les pistes. Tous les lieux sont proches les uns des autres.

Quels sont les plaisirs que vous vous octroyez durant votre semaine à Gstaad, nature…ski…ballade…?!

RC
Voir mes amis, boire une tasse de thé sur la terrasse au soleil s’il y en a, travailler la fenêtre ouverte et m’imprégner de ces images dont je ne me lasserai jamais.

Sommets Musicaux de Gstaad
Cour Saint-Pierre 5
CH-1204 Genève
T: +41 22 738 66 75

© Les Sommets Musicaux de Gstaad, 2018
Photographe officiel Miguel Bueno
Conception: WIS17 Agency